Comment savoir si on est addict aux jeux d’argent ?

Addiction jeu argent

Les adeptes des jeux d’argent son souvent classés en deux catégories : ceux qui jouent pour la passion du jeu, et d’autres qui en font une profession. Cependant, il rentre en compte une troisième catégorie de joueurs, on les appelle les joueurs pathologiques. Pour ces derniers, les jeux d’argent vont bien au-delà de la passion, du divertissement, et de la profession. Ils ne peuvent pas s’en passer, on les appelle parfois aussi des accros ou des addicts. Ils jouent de façon particulière et rien, ni des victoires ni des pertes, ne réussissent à stopper leur envie dévorante de jouer.

Caractéristiques d’un joueur addict.

Parfois associé à un manque affectif, une absence d’amour-propre ou la recherche de sensations de plus en plus fortes au jeu, le jeu pathologique peut affecter tout le monde, les plus vulnérables étant les adolescents et les personnes célibataires. S’il vous arrive régulièrement de vous sentir nerveux ou de mauvaise humeur quand vous ne jouez pas, d’avoir eu des soucis d’argent liés à votre passion pour le jeu et de le cacher à vos proches, alors, vous avez là quelques symptômes du joueur pathologique. Pour le joueur addict, les jeux d’argent sont comme une drogue dont il ne saurait se passer. Jouer est un besoin qu’il ne peut refréner et il est prêt à dépenser des sommes exorbitantes pour satisfaire cette envie. Le joueur accro est une personne qui joue trop d’argent, qui joue très souvent et même très longtemps. Ne pouvant pas se satisfaire d’une victoire, et moins accepter de rester sur une défaite, en effet le nombre de gains ou de pertes n’y change rien, il jouera tant qu’il le pourra et bien souvent au-delà de ses moyens. Ce qui l’entrainera sur une mauvaise pente.

Conséquences de l’addiction aux jeux d’argent.

Tôt ou tard, un joueur accro finit par se retrouver dans une situation financière désastreuse. Outre les problèmes budgétaires liés à l’endettement, d’autres dangers peuvent s’ajouter à la liste. La perte d’emploi qui entraine la perte de revenus peut rendre ce dernier insociable, ce qui causera certainement la perte de compagnie, l’éloignement des amis et la famille. On observe également chez les personnes victimes du jeu pathologique d’autres dépendances liées à leur état d’âme. Ce sont des personnes souvent déprimées, qui sombrent dans l’alcool et la dépression. Et quand il a tout perdu, amis, toit, emploi et même sa dignité, le joueur addict n’hésite pas dans certains cas à se suicider.

Comment peut-on s’en sortir ?

Il est très difficile, voire impossible pour le joueur addict de s’en sortir tout seul. Il est important pour lui de recevoir une aide extérieure venant de sa famille, des proches et si nécessaire des professionnels. Cependant, le premier facteur très important consiste pour le joueur à faire l’aveu de son addiction au jeu. En fonction de la gravité de la dépendance, il existe des établissements spécialisés dans le traitement des joueurs addicts. Elles restent une porte de secours pour ceux qui ont perdu leurs repères en jouant.